Lyon et le spiritisme

Print Friendly, PDF & Email

Lyon et le spiritisme

Lyon découvre le spiritisme en 1860 et plus de 10 000 adeptes y sont dénombrés. Les spirites lyonnais sont fervents et appliquent la devise « Hors la Charité, point de salut » à la lettre. Des œuvres pour les nécessiteux, des bons de pains et même une crèche spirite, unique en France, y sont fondés. Le mouvement se structure au fil des années puis disparaît à l’orée de la Seconde Guerre Mondiale. Au début des années 80, il se recompose peu à peu et des passionnées s’efforcent désormais de restituer l’histoire de ceux qui firent de Lyon l’un des plus importants centres français du spiritisme.